Opération du kyste pilonidal Information aux patients

illustration operation

L'opération en bref

  • Durée de l'hospitalisation : De 1 à 4 jours
  • Durée d'intervention : Environ 30 minutes
  • Anesthésie : Générale ou locorégionale
  • Voie d'abord : Trans-anale
  • Consignes de sortie : Aucune

Information sur l'opération

kyste pilonidal

Qu'est ce qu'un kyste pilonidal ?

Le kyste pilonidal est une maladie du sillon inter-fessier. Ce kyste, appelé aussi sacro-coccygien, se développe entre la peau et l'os du sacrum, entre les deux fesses. Le terme pilonidal vient du fait qu'il est constitué d'une cavité qui s'est formée autour de poils qui ont pénétrés par un ou plusieurs petits orifices congénitaux situés le long du sillon inter-fessier et qui ont poussés sous la peau en constituant des mèches parfois très longues.

C'est une maladie très fréquente, survenant en général chez l'homme jeune et poilu,mais qui peut paradoxalement atteindre aussi des jeunes filles en dehors de toute pilosité excessive, un facteur congénital étant associé.

Pourquoi opérer ce type de kyste ?

La principale complication du kyste pilonidal est l'infection autour de ces touffes de poils car elles constituent des corps étrangers qui sont très mal tolérés sous la peau. Les infections s’évacuent soient spontanément lorsqu'un abcès est mûr, soit avec l'aide d'une incision chirurgicale, mais ils ont toujours tendance à récidiver tant que le kyste n'est pas totalement supprimé.

Deux méthodes opératoires sont possibles: méthodes dites « ouverte » ou « fermée ».

L'opération chirurgicale

Effectuée sous anesthésie générale, à plat ventre.

Quelle que soit la méthode, il faut d'abord commencer par enlever le kyste et la peau qui le recouvre. On commence, comme sur la photo, par injecter un liquide bleu par un des orifices cutané pour remplir la cavité du kyste et faciliter son repérage sous la peau. La peau est ensuite découpée tout autour du kyste, jusqu'en profondeur, de façon à l'enlever en totalité. Le kyste est souvent beaucoup plus étendu que ce que l'on croit et se prolonge souvent à distance du sillon fessier sur une ou deux berges de la fesse. Une fois enlevé il reste donc une cavité profonde et large, vis à vis de laquelle deux attitudes sont possibles :

  • soit la laisser complètement ouverte, comme cela se pratique traditionnellement.
  • soit la refermer pour accélérer le processus de cicatrisation.
  • kyste pilonidal
    kyste pilonidal methode ouverte

    Méthode dîte "ouverte"

    A ce stade l'intervention est terminée. Le but est de laisser la plaie se refermer progressivement toute seule, au prix de pansements avec méchages journaliers. Il faut cependant compter environ 3 mois pour obtenir une cicatrisation complète Les pansements sont contraignants et la méthode n'est pas toujours compatible avec une reprise d'activité professionnelle. C'est la raison pour laquelle j'ai abandonné cette méthode depuis longtemps.

    Méthode dîte "fermée"

    Cette méthode n'est pas la plus pratiquée, car elle est moins conventionnelle. Il existe plusieurs techniques de fermeture et j'ai mis au point la mienne depuis prés de 25 ans. La plaie est totalement suturée, sur un drainage aspiratif laissé en place 5 jours, durant lesquels le patient doit rester hospitalisé. Les points sont enlevés 15 jours après la sortie: trois fois sur quatre, la cicatrisation est obtenue d'emblée, ce qui ramène le temps d'immobilisation à 3 semaines au lieu de 3 mois. Une fois sur quatre, la plaie peut se ré-ouvrir partiellement et obliger à poursuivre des soins avec méchage, mais jamais aussi longtemps que si on avait laissé la plaie complètement ouverte.

    kyste pilonidal methode fermée
    Retour haut de page

    Comment se déroule l'intervention et ses suites ?

  • Avant l'opération
    • L'hospitalisation est precedée pendant 3 jours d'un régime sans résidus, mais il n'est pas nécessaire d'absorber la préparation utilisée avant une coloscopie.
    • Un lavement est réalisé la veille au soir et le matin de l'intervention.
  • Pendant l'opération
    • Le choix entre une anesthésie générale ou péridurale est envisageable avec l’anesthésiste qui peut également rajouter localement une anesthésie supplémentaire par bloc pubendal.
  • Après l'opération
    • L'alimentation est reprise le soir même, la sortie se fait généralement le jour même après opération de Longo, mais il faut compter 2 ou 3 jours de plus après une intervention de Milligan Morgan.
    • Soins infirmiers quotidiens après Miligan Morgan pendant trois semaines mais inutiles après intervention de Longo.
    • La durée d’arrêt de travail va de 15 jours pour la première, à un mois pour la seconde.
    Retour haut de page

    Quelles sont les complications possible d'une intervention ?

    Un saignement peut entraîner un hématome qui devra être évacué, mais ce risque est réduit par le drainage systématique

    Une infection est toujours possible, car même en dehors d'une période d’abcès, au cours de laquelle il ne faut bien sûr pas opérer, le kyste conserve quand même des microbes à l’intérieur.

    Les difficultés de cicatrisation sont habituelles dans cette zone de la fesse, même en dehors d'un hématome ou d'une infection, et il faut éviter de s'asseoir directement sur la plaie pendant au moins 15 jours, ainsi que les activités sportives pendant un mois et demi.

    La récidive, parfois des années plus tard, constitue le problème le plus important. La seule manière de l’éviter est de faire réaliser une épilation définitive du sillon fessier dans les mois qui suivent l'intervention. En attendant un rasage ou une épilation à la crème dépilatoire doivent être pratiqués tous les mois.

    Retour haut de page
    Editée le 26 juillet 2015, textes du Dr Patrick Guillermet